3. Implants cochléaires

principe

 

L’implant cochléaire est un système qui s’affranchit totalement de l’oreille externe, de l’oreille moyenne et d’une partie de l’oreille interne.

 

Les sons captés par un micro sont envoyés à un processeur qui les transforme en impulsions électriques. Ces impulsions sont acheminées jusqu’aux électrodes implantées dans la cochlée qui stimulent directement les terminaisons nerveuses du nerf auditif. Les influx nerveux sont envoyés au cerveau qui les décode.

 

Le dispositif comporte donc une partie externe (micro, processeur et pièce aimantée) et une partie implantée chirurgicalement (stimulateur et porte électrodes).

 

L’implant à électrode est la partie interne du système. Elle comprend une électrode, qui lorsqu’elle est insérée dans la cochlée (oreille interne), contourne les cellules ciliées endommagées et stimule directement le nerf auditif.

 

(image)

 

Le processeur vocale analyse et numérise le son pour le transformer en signaux codés. Ces signaux sont transmis au nerf auditif par l’implant.

Les processeurs sont munis d’ordinateurs suffisamment puissants pour la technologie d’aujourd’hui et celle du futur.

 

(image)